Qu’est-ce qu’un bon massage ?

Dans nos 3 instituts Mademoiselle Relax du centre ville de Toulouse, nous donnons une attention toute particulière à ne rien laisser au hasard à travers un entretien préalable au massage afin de faire un diagnostic précis, pour que chaque massage, soit une réponse particulière, experte et parfaitement adaptée à vos besoins et à vos envies.

Un massage doit être une parenthèse, porteur d’évasion et doit procurer un profond bien-être. Il revitalise, fortifie le système immunitaire et agit de façon positive sur les émotions. Ainsi, après un “BON” massage, qu’il soit relaxant, rééquilibrant ou dynamisant, la notion de ressourcement doit être notable. S’il existe une grande diversité de massages, les caractéristiques d’un massage de qualité restent toujours les mêmes.

Alors, comment être sûr de reconnaître et de profiter d’un “bon massage” ? On vous livre les critères !

Créer une atmosphère zen et agréable

On favorise une atmosphère relaxante en tamisant la lumière, retirant tous éléments sonores source de stress (téléphone…)pour ne pas être dérangé, une musique douce et relaxante en fond sonore suffit. Le lieu du massage doit être correctement chauffé (mini 25°) pour créer un cocon de chaleur et amener les muscles du corps à se détendre. Le confort de la personne doit être une préoccupation majeure, son installation doit etre moelleuse et agréable pour la peau.

Un toucher confiant, assuré et professionnel

“La confiance permet de se laisser aller”

Pour une cliente, il est parfois difficile de se détendre et de faire confiance aux compétences d’une praticienne SPA, par manque d’expérience, par stress, par difficulté à lâcher prise…. Au delà de l’environnement créé pour installer une atmosphère propice à la détente, c’est au moment ou la praticienne pose ses mains sur le corps de la cliente que l’échange s’installe et le massage débute. Cela s’appelle la “Prise de contact” et c’est un moment clef du soin, c’est à ce moment précis ou la confiance entre la praticienne et la cliente se créera, il est important que la personne se sente “entre de bonnes mains”

Quand le toucher et “la main” est confiante (ce qui ne veut pas forcément dire ferme) la communication entre la praticienne et la cliente sera naturelle. Chaque contact semble utile. Cela  encourage la cliente à se détendre et à s’ouvrir à l’intention de la praticienne.

Ressentir une fluidité

La praticienne qui maintient une continuité, un contact presque continu avec le corps, de sorte à ressentir plus qu’une vague fluide aide la cliente à accéder au lâcher prise et à prolonger son état de détente durant le soin. À l’inverse, une discontinuité dans le massage pourrait créer une sensation d’agitation ou de nervosité, et entraver la détente.

Un sentiment d’achèvement et un mouvement englobant

Lorsque la praticienne travaille une zone, la cliente appréciera qu’elle travaille sur cette ligne jusqu’à son achèvement et de façon globale et enveloppante. Si la praticienne s’arrête avant le point final naturel alors la cliente aura le sentiment que le massage n’est pas achevé, le mouvement peu ou pas englobant.

Par exemple, si la praticienne effectue un mouvement le long d’un membre et s’arrête avant d’atteindre l’articulation ou l’extrémité du membre, le confort ne sera pas aussi satisfaisant que si le geste se poursuit jusqu’à son extrémité naturelle. Prenons exemple du bras, le mouvement commencera du trapèze, inclura épaule, bras, coude, avant-bras, poignet, main, doigts pour finir à la pointe de chaque doigts.

Trouver le bon rythme et la bonne profondeur

Une praticienne certifiée doit savoir écouter les signaux du corps. Quand une praticienne a un rythme trop rapide, on se crispe et le massage devient contre-productif. Lorsqu’une praticienne « écoute » bien le corps, elle travaille sur les tissus à un rythme qui permet a la personne d’accepter les pressions et les profondeurs sans les repousser

Si le corps se crispe, la praticienne le ressent, recule et masse plus lentement ou d’une autre manière. Si la zone continue d’être trop sensible, une bonne praticienne peut la laisser entièrement tranquille et travailler des zones complémentaires à la place.

Cela ne veut pas dire qu’un bon massage doit être indolore, mais à aucun moment la praticienne ne doit avoir l’impression de se battre avec le corps du client.

Ressentir une présence dévouée

Tout au long du massage, la praticienne transmet l’idée que la personne a toute son attention. La cliente ne doit jamais avoir  l’impression que la praticienne est ailleurs

Une autre grande qualité de la praticienne, est qu’elle est ouverte à la critique, parce qu’elle veut que la personne vive la meilleure expérience possible. Cela dit, lorsque nous sommes clients, si nous voulons vraiment obtenir le meilleur résultat possible, il est fort probable que nous l’obtiendrons en formulant nos critiques avec courtoisie 😉

Après le massage

Un bon massage ne s’arrête pas à la séance de massage. À vous maintenant de prolonger les bienfaits de votre séance. Levez le pied ! Reposez-vous, buvez de l’eau et laissez infuser le bien-être.

À lire aussi :